Zenith El Primero 50th Anniversary "Fine Watch Edition"

Rédacteur: Olivier Müller
Date: 02.07.19

Doit-on rappeler ce qu’est « El Primero » ? C’est un mouvement, un calibre, une icône, une collection, un modèle, presque une marque. Et pour tout cela à la fois : un paradoxe. Un cas unique en horlogerie. 

El Primero est le porte-voix d’une manufacture, Zenith. Depuis 1865, elle cumule 2'333 prix de chronométrie. La précision mécanique est au cœur de son ADN. El Primero incarne cette quête permanente. Capable de battre à 36'000 alternances par heure dès 1969, ce calibre s’est imposé au cœur des collections de la manufacture comme des celles d’autres marques, à commencer par l’incontournable Cosmograph Daytona de Rolex, dont les premiers battements étaient animés par El Primero. 

A l’épreuve du temps

Versatile, élégant, El Primero a épousé les contours de son temps. Incarnation de la précision absolue au XXe siècle, il est entré dans le XXIe siècle en se dévoilant (architecture cadran« open » permettant d’en voir l’échappement), voire en se surpassant (El Primero Defy 21, au 1/100ème de seconde). 

Aujourd’hui, El Primero reste apprécié pour le pan d’histoire horlogère qu’il représente comme pour ses performances. La mesure d’un temps au 1/10ème de seconde reste d’une précision suffisante pour la majorité des cas. Le degré supérieur étant d’ailleurs assuré depuis des décennies par des instruments électroniques, El Primero reste de facto en pole positon pour la pure chronométrie mécanique des temps modernes. 

24 pièces, pas une de plus

L’édition limitée de seulement 24 pièces de la Zenith El Primero 50th Anniversary « Fine Watch Club Edition » brasse ces héritages. La limitation exclusive de cette collection capsule rappelle l’engouement envers un mythe horloger toujours très couru des collectionneurs. L’appellation « Fine Watch Club » consacre son appartenance au cercle très fermé des collectionneurs qui recherchent ce que les autres n’ont pas. 

Pour la première fois, ce modèle affiche un cadran de couleur bronze. Elle est associée à un bracelet alligator du même ton. Côté cadran, les puristes apprécieront de retrouver les trois variations cultes de bleu / gris des compteurs, le fameux « tricompax » qui a marqué toute l’histoire de l’horlogerie. La pièce conserve également son esprit « sport chic » avec un boitier acier de 38 mm qui assure son caractère fonctionnel, dédié au sport. 

A 4h30, Zenith a préservé le guichet de date que l’on trouvait déjà sur les modèles d’il y a 50 ans. Racée et élégante, la Zenith El Primero 50th Anniversary « Fine Watch Club Edition » se destine à ceux qui endossent 50 ans d’héritage horloger sans rien renier de leur caractère sportif.