Séries limitées
Séries limitées

Bvlgari

OCTO FINISSIMO AUTOMATIQUE TITANE SERIE LIMITEE

Pour la série limitée inaugurale du Fine Watch Club, nous avons l'honneur de travailler avec Bvlgari sur l’Octo Finissimo Automatique, qui est non seulement l’une des montres les plus récompensées de notre secteur, mais également un détenteur du record du monde pour la montre le plus fine. Les aiguilles et les index brun chocolat ajoutent une touche chaleureuse à cette union exclusive : une montre qui selon moi plaira à beaucoup de nos membres.


Pourquoi cette montre ?

Caractéristiques techniques

Description

La Bvlgari Octo Finissimo, montre automatique la plus plate du monde et lauréate du Prix de la Montre Homme du Grand Prix d’Horlogerie de Genève, se pare d’une combinaison exclusive entre son titane gris mat d’origine et une couleur chocolat pour les indexes et les aiguilles.

FWCBVL001

  • Diamètre : 41 mm
  • Epaisseur : 5.15 mm
  • Aiguilles et police "chocolat" sur titane gris mat
  • Remontage automatique Calibre BVL 138 Finissimo, épaisseur de 2.23mm
  • Réserve de marche : 55 heures
  • Heures, minutes, petite seconde
  • Titane sablé
  • Titane sablé
  • Boucle déployante
  • Etancheité : 30 metres
Devenir Membre

Avis des experts

Bvlgari

OCTO FINISSIMO AUTOMATIQUE TITANE SERIE LIMITEE

  • Brice

    Brice Lechevalier
    Rédacteur en chef, GMT

  • Krish

    Krish Raman
    Membre Fine Watch Club

  • Suzanne

    Suzanne Wong
    Rédactrice en chef, Worldtempus

"Il s'agit d'une montre incroyable. En effet, proposer un concept de fabrication d’une montre avec un mouvement de haute horlogerie le plus plat au monde, représente véritablement une grande innovation."

Krish Raman
Collectionneur de montre

Articles

L'histoire de Bvlgari

Elle est fondée en 1884, au même moment que la plupart des maisons de Haute Horlogerie
Lire la suite

Finissimo: la révolution Octo

Chaque marque aime à parler de son « icône » horlogère. Il est évidemment aisé de définir soi-même sa propre « icône » au sein des collections que l’on a...
Lire la suite